POIRIER Marie, Pierre, Léonce, Victor, Alexandre

Né le 27 janvier 1842 à Châteauroux (Indre) ; demeurant à Paris ; maçon ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il fit partie de la 2e compagnie de marche du 223e bataillon de la Garde nationale et continua son service après le 18 mars 1871 ; le 19 mai, il fut blessé porte de Vaugirard et soigné à l’ambulance Saint-Sulpice ; il fut arrêté par les troupes de Versailles, le 24 mai.
Les renseignements recueillis sur son compte n’étaient pas bons (selon la police) : « Très exalté pendant la Commune ». Condamné, le 11 avril 1872, par le 14e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, il vit sa peine remise le 4 janvier 1878 ; l’obligation de résider fut levée le 11 novembre 1878, mais il mourut le 10 décembre 1878 à l’île des Pins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68647, notice POIRIER Marie, Pierre, Léonce, Victor, Alexandre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er mai 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/759 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément