POIRIER Martin

Né le 14 septembre 1838 à Saint-Plantaire (Indre) ; demeurant à Paris, 163, rue de Sèvres (XVe arr.) ; maçon ; communard.

Il était marié, père de trois enfants ; exempté de service militaire pour faiblesse de constitution, il avait été condamné, le 15 décembre 1863, à quinze jours de prison pour coups et blessures.
Pendant le 1er Siège, il servit comme simple garde à la 9e compagnie sédentaire du 156e bataillon ; il continua son service sous la Commune de Paris ; le 1er mai 1871, il entra à la 4e compagnie de marche ; il la suivit à Villejuif où il resta jusqu’au 25 mai et où il servit comme brancardier à l’ambulance de cette localité. Le 27 mai, il fut fait prisonnier par les Prussiens, porte de Romainville.
Condamné, le 15 mai 1872, par le 9e conseil de guerre, à cinq ans de détention et à la surveillance à vie, il vit sa peine commuée, le 11 décembre 1872, en deux ans de prison, avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68648, notice POIRIER Martin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er mai 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/750.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément