PONCELAIN

Communard

Garde national à la 7e compagnie du 32e bataillon fédéré, il fut de ceux qui occupèrent l’hôtel particulier de Thiers à Paris. Le 19 avril 1871, il déclara qu’une perquisition ordonnée par la Commune de Paris s’était déroulée régulièrement et qu’aucun vol n’avait été commis (J.O. Commune, 23 avril 1871). Voir Maury.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68705, notice PONCELAIN, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 mai 2020.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément