PONCET Alfred

Né le 6 mai 1853 à Paris ; y demeurant, 9, cité des Lilas ; sculpteur ; communard.

Il était célibataire. Du 30 novembre 1868 au 20 octobre 1869, il avait subi six condamnations dont l’une à trois mois de prison pour mendicité, vol, vagabondage ; cependant les renseignements recueillis sur son compte étaient assez bons.
Simple garde dans la 1re compagnie de marche du 214e bataillon depuis septembre 1870, il continua son service sous la Commune de Paris ; vers le 20 avril 1871, il suivit son bataillon au lycée d’Issy où il resta deux jours, puis il fut envoyé au fort de Montrouge et y passa trois semaines. Il ne fit jamais le coup de feu, affirma-t-il ; du 10 au 22 mai, il serait resté chez lui ; il serait alors allé au Père-Lachaise qu’il aurait quitté le 24 ; il rentra chez ses parents et on l’arrêta le 28 mai, alors qu’il était sorti pour faire une commission.
Il fut condamné, le 2 janvier 1872, par le 14e conseil de guerre, à cinq ans de détention et à la privation des droits civiques. Le directeur de la prison de Thouars (Deux-Sèvres) écrivait à son sujet le 24 juillet 1876 : Après quelques variantes, il eut une attitude « correcte et régulière ». Poncet obtint la remise de sa peine le 15 août 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68710, notice PONCET Alfred, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 mai 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/744.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément