PONZIO Charles, Joseph, Antoine, dit Tabarini

Né le 20 août 1842 à Monte Carasso (Suisse) ; demeurant à Paris, 11, rue du Pot-de-Fer (Ve arr.) ; peintre en bâtiment ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était marié, père d’un enfant. Avant la guerre, il avait été condamné deux fois, à quinze jours de prison pour rébellion et à six mois de prison pour vol — sans autre précision.
Pendant le 1er Siège, il servit comme simple garde au 160e bataillon ; il sortit de Sainte-Pélagie après le 18 mars 1871 ; peu après, il entra dans une compagnie du 163e bataillon fédéré ; il en fut expulsé pour vol.
Arrêté le 8 juillet 1871, il dit n’avoir jamais tiré. Condamné, le 2 mars 1872, par le 8e conseil de guerre, à la déportation simple, il resta dix mois à l’île d’Yeu (Vendée) ; on notait alors sur son dossier : « phtisie pulmonaire, très anémié » ; il mourut à l’île des Pins le 4 mars 1877 ; remise de sa peine lui fut faite, contre résidence obligatoire, mais après sa mort.
Voir Zwahlen D.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68748, notice PONZIO Charles, Joseph, Antoine, dit Tabarini, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/767, n° 7989 et BB 27. — Arch. fédérales Berne, carton 193 (cote actuelle).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément