MOREAU Jean-Baptiste

Par Claude Geslin

Né le 29 janvier 1870 à Saint-Chartier (Indre), mort le 7 mars 1953 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; cheminot à Commentry (Allier), puis en Bretagne et à Angers (Maine-et-Loire) ; secrétaire en 1921 du syndicat des cheminots du Paris-Orléans ; militant socialiste puis communiste.

Fils d’un journalier, Jean-Baptiste Moreau était cheminot à Commentry (Allier). Son activité syndicale lui valut d’être déplacé à Uzel (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) puis à Auray (Morbihan) où il monta une importante section syndicale groupant huit cents membres. Il fut arrêté préventivement le 12 octobre 1915 alors qu’une agitation se manifestait parmi les cheminots. Maintenu en prison jusqu’au 18 octobre, il fut relâché puis révoqué. Il travailla alors à Lorient où il réorganisa le syndicat de la menuiserie.
En 1918, il fut réintégré à Angers (Maine-et-Loire). Son premier souci fut de réorganiser le syndicat et il fut nommé délégué du personnel. Révoqué une seconde fois, lors de la grève de 1920, il se dirigea sur Nantes (Loire-Inférieure) où il devint chauffeur de taxi après avoir été secrétaire en 1921 du syndicat des cheminots du Paris-Orléans.
Jean-Baptiste Moreau avait adhéré au Parti socialiste en 1908, à Uzel ; il en fut un des principaux responsables. Il fut élu conseiller municipal socialiste de Lorient (Morbihan) en 1912. En 1914, il avait été candidat socialiste aux élections législatives dans le troisième canton de Lorient ; en 1919, il fut candidat dans le deuxième secteur du Maine-et-Loire. Il adhéra au Parti communiste et, candidat du Bloc ouvrier et paysan lors des élections législatives de 1924 dans la 2e circonscription de Loire-Inférieure, il recueillit 1 343 voix sur 75 668 suffrages exprimés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6880, notice MOREAU Jean-Baptiste par Claude Geslin, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 5 mai 2012.

Par Claude Geslin

SOURCES : Arch. Dép. Loire-Atlantique, 1 M 115, 1 M 116, 1 M 613. — La Bretagne communiste, 1924. — G. Lachapelle, Les élections législatives, op. cit. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément