MOREAU Julien, Charles

Par Claude Pennetier

Né le 30 juillet 1890 à Corzé (Maine-et-Loire), mort le 3 novembre 1963 ; cheminot ; militant syndicaliste et communiste de Saint-Nazaire (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, blessé sur le front de la Marne, Julien Moreau entra aux chemins de fer en 1919 et fut affecté à La Flèche (Sarthe) avant de l’être au dépôt de Saint-Nazaire au début des années 20.
Secrétaire du syndicat CGTU des cheminots, président de l’Orphelinat des cheminots, il était secrétaire de l’Union locale unitaire de Saint-Nazaire en 1926. Militant du Parti communiste, des Amis de l’Union soviétique, du Secours rouge international, administrateur de la coopérative ouvrière La Ruche nazairienne, il ne semble pas, selon son fils, avoir eu d’activités à Nantes comme l’indiquait des rapports de police : Julien Moreau serait arrivé à Nantes (Loire-Inférieure) vers 1930 et y aurait pris la direction des chômeurs en 1932. Il était secrétaire adjoint du bureau régional du Parti communiste. Il exerçait également à la même époque les fonctions de secrétaire du groupe des Amis de l’Union soviétique et de la section du Secours rouge international. Sans doute y a-t-il confusion entre ses activités à Saint-Nazaire et d’éventuelles activités à Nantes.
À la Libération, Julien Moreau était secrétaire de l’Union locale CGT et administrateur de l’hôpital de Saint-Nazaire. Devenu secrétaire des cheminots CGT, il travailla pendant plusieurs années à la Sécurité sociale.
Marié à Germaine Alléaume, il était père de deux enfants : René (21 mai 1925), ajusteur à la SNIAS ; Jean (8 janvier 1927), modeleur puis journaliste à Ouest Matin, à l’UFI et à l’Humanité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6881, notice MOREAU Julien, Charles par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 6 mai 2012.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13129, année 1932. — Arch. Dép. Loire-Atlantique, série M. — Renseignements communiqués par Jean Moreau.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément