POUPARD François, Auguste

Né le 22 février 1841 à Colmey (Meurthe et-Moselle) ; employé ; communard.

Fils de Jean-Joseph Poupard, tailleur d’habiet, François Pourpard était marié, sans enfant ; comptable, employé d’assurances. De 1859 à 1867, il fut soldat. En 1865, il avait été condamné à un mois de prison et 50 F d’amende pour bris de clôture. Sous la Commune, il servit comme lieutenant à l’escadron des Estafettes. Il resta à Paris jusqu’à juin 1873, puis se rendit à Magdebourg. Cette même année, il fut condamné à 16 f d’amende pour outrage à des agents. Il fut condamné par contumace, le 12 juin 1874, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Arrivé en Belgique le 7 juillet 1874, il habita Bruxelles. Puis il purgea sa contumace, et, le 8 août 1876, en jugement contradictoire, le 3e conseil de guerre, le condamna à un an de prison, qu’il subit à la prison de la Santé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68884, notice POUPARD François, Auguste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 mai 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/826. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2238). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté, n° 280397. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément