POUTREL Eugène, Étienne

Né vers 1848 ; communard.

Après la défaite de la Commune de Paris, Eugène Poutrel s’exila en Belgique, puis en mai 1873 il vint en Grande-Bretagne. Il fut membre d’une commission qui organisa une souscription permanente en faveur des déportés de la Commune en Nouvelle-Calédonie (son nom figure en particulier au bas de l’annonce, en 1877, à Londres, d’une soirée-concert suivie de tombola).

Le 31 mars 1890, le journal Le Parti ouvrier de Jean Allemane annonçait la mort de son fils Auguste. E. Poutrel était alors rédacteur au journal de la Fédération lithographique. Il était âgé de 42 ans et habitait à Paris au 74, avenue d’Orléans (aujourd’hui avenue du Général-Leclerc, XIVe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68915, notice POUTREL Eugène, Étienne, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 octobre 2020.

SOURCES : Arch. PPo., B a/429, pièce 2382. — Paul Martinez, Paris Communard refugees in Britain, 1871-1880, thèse, University of Sussex, 1981. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément