PRÉTET Claude, Joseph

Né le 25 janvier 1852 à Esprels (Haute-Saône) ; demeurant à Paris ; journalier ; communard.

Il était célibataire. Il avait été engagé dans le train de l’ex-garde impériale pour la durée de la guerre contre la Prusse ; libéré le 16 mars 1871, il ne fit aucun service, dit-il, pendant la Commune de Paris ; il avait travaillé avec ses parents qui exerçaient la profession de marchand des quatre-saisons ; le 20 mai, il fut arrêté, dit-il, par des fédérés et incorporé dans le 3e escadron de cavalerie ; les troupes de Versailles le firent prisonnier le 28 mai à Belleville, sans qu’il ait fait, dit-il, le coup de feu.
Il avait subi auparavant quatre condamnations pour vagabondage. Les renseignements recueillis sur son compte étaient mauvais. « Son père, pris les armes à la main, a été fusillé par les troupes ». Il fut condamné, le 10 mai 1872, par le 26e conseil de guerre, à un an de prison et dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68966, notice PRÉTET Claude, Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 mai 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/760.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément