MORILLEAU Marcellin, Pierre, Armand

Par Florence Regourd

Né le 22 février 1893 au Poiré-sur-Vie (Vendée), mort le 14 avril 1975 aux Sables d’Olonne ; cheminot ; syndicaliste CGT ; socialiste ; conseiller municipal de La Roche-sur-Yon.

Marcellin Morilleau, serrurier aux ateliers des chemins de fer, fut élu secrétaire général des travailleurs des chemins de fer de l’État (CGT) de La Roche-sur-Yon en mars 1922. Il fut délégué au XXème congrès national de la CGT en septembre 1929.

Entré à la SFIO, Marcellin Morilleau entrait au conseil municipal de cette ville en 1925 (il y avait quatre socialistes). Il conserva son siège en mai 1929 et en mai 1935 jusqu’au 3 mars 1941. Marcellin Morilleau épousa cette même année Jeanne Charron à La Roche-sur-Yon.

En 1945, il fut réélu conseiller municipal SFIO sur la liste conduite par Léonce Gluard*. Placé en 6e position sur la Liste de la Démocratie socialiste pour l’élection des délégués aux collèges départementaux chargés d’élire les conseillers de la République au scrutin du 24 novembre 1946. Placé 6e (sur 27) sur la Liste de la Démocratie socialiste menée par Gluard aux municipales d’octobre 1947, il obtint 1289 voix et demeura conseiller municipal au moins jusqu’en 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6902, notice MORILLEAU Marcellin, Pierre, Armand par Florence Regourd, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 14 octobre 2020.

Par Florence Regourd

SOURCES : Arch. Dép. Vendée, 3 M 309, 28 W 546. — Compte-rendu de congrès. —Arch. mun. La Roche-sur-Yon. — Fonds PS déposé au CDHMOT. — État-civil. — DBMOF Notice par F. Regourd. — Henry Brunetière, Une ville vendéenne, La Roche-sur-Yon1914-1944, éditions d’Orbestier, 2010.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément