PROFILET Eugène

Mort fusillé pendant la Semaine sanglante.

Il aurait été notaire à Troyes (Aube), puis caissier de Maurice Lachâtre (Voir De Lachastre), éditeur-libraire. Ce dernier écrivit à son sujet (lettre autographe du 20 mai 1876 qui se trouve à Arch. PPo., B a/1134) : « Mon ami et caissier, Eugène Profilet, un vieillard étranger à la politique et bien innocent, fut emmené par les assassins de la deuxième bande (une des trois bandes de soldats versaillais qui s’étaient présentées chez Lachâtre le 24 mai 1871) et conduit à la caserne Lobau où il a été mitraillé comme tant de milliers d’infortunés ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69032, notice PROFILET Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 mai 2020.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément