PROVOST Louis, Lucien

Né le 13 octobre 1826 à Sainte-Scolasse-sur-Sarthe (Orne) ; demeurant à Paris, impasse du Maine (XVe arr.) depuis cinq ans ; forgeron ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Il avait été condamné en 1852 à un mois de prison pour vol.
Pendant le 1er Siège, il fit partie de la Garde nationale ; après l’armistice, il travailla jusque vers le 15 avril 1871 chez le sieur Bourgogne, son ancien patron, entrepreneur de serrurerie, rue de Vaugirard. Puis il entra dans une compagnie sédentaire du 156e bataillon fédéré ; du 4 au 25 mai, il se trouvait au fort de Bicêtre ; le 27 mai, il franchit la porte de Romainville avec 800 fédérés environ ; il fut arrêté et livré aux soldats de Versailles qui occupaient la porte de Montreuil.
Il produisit des témoignages favorables, dont celui de son patron qui manifestait l’intention de le reprendre. Condamné, le 2 mai 1872, par le 23e conseil de guerre, à cinq ans de détention, il vit sa peine commuée, le 16 décembre 1872, en un an de prison, avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69061, notice PROVOST Louis, Lucien, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 mai 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/752.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément