PUGET Ernest, Alfred

Né le 27 mars 1836 à Laigneville (Oise) ; tour à tour peintre sur porcelaine et comptable dans une banque ; chef de la XIXe légion et élu membre de la Commune de Paris.

Sur son acte de mariage — il avait épousé une domestique, était père de deux enfants — Puget était dit caissier chez un banquier de la rue Lafayette. Il n’avait jamais encouru de condamnation sous l’Empire et semble être venu à la Commune de Paris par la Garde nationale.

Un certain Puget — est-ce lui ? — en tant que délégué des vingt arrondissements, fut un des signataires de l’Affiche rouge du 6 janvier 1871, proclamation au peuple de Paris pour dénoncer « la trahison » du gouvernement du 4 septembre et pour mettre en avant trois mots d’ordre : Réquisition générale, rationnement gratuit, attaque en masse. Elle se terminait par ces mots : « Place au peuple ! Place à la Commune ! » Voir Ansel.

Chef du 157e bataillon durant le Siège, désigné à nouveau pour ce grade le 18 mars 1871, Puget préféra, le 29, le commandement de la XIXe légion, car le XIXe arr. l’avait élu, le 26 mars, membre de la Commune par 9 547 voix sur 11 282 votants ; il appartint à la commission du Travail et de l’Échange. Ne sut-il pas choisir entre les fonctions absorbantes de chef de Légion, de représentant à la Commune, d’administrateur du XIXe ? Rigault lui reprocha de ne jamais siéger et Cluseret l’obligea, le 22 avril, à renoncer à son commandement, incompatible, disait-il, avec le mandat de député à l’Assemblée communale ; il s’excusa auprès de celle-ci, le 1er mai, de n’avoir paru que deux fois aux séances.
On le retrouva en mai sur les barricades, en particulier rue Compans (XIXe arr.).

Le 3e conseil de guerre le condamna, le 10 janvier 1873, à la peine de mort : par contumace, car il était en Suisse. Il revint à Paris après l’amnistie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69095, notice PUGET Ernest, Alfred, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/859 B, n° 3247 S 79. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 705). — Arch. PPo., listes de contumaces. — J.O. Commune, 31 mars. — J. Clère, Les Hommes de la Commune, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément