MORIZOT Robert

Par Pierre Vincent

Né le 13 août 1926 à Sauvigny-le-Bois (Yonne) ; commis Exploitation puis chef de bureau ; secrétaire du syndicat CGT de Melun (Seine-et-Marne) ; membre puis président de la commission de contrôle financier de la Fédération CGT des cheminots (1970-1976).

Malgré le fait qu’il avait deux oncles cheminots à la conduite à Laroche-Migennes (Yonne), Robert Morizot venait plutôt d’un milieu cultivateur. Avant ses dix-huit ans, il entra dans une unité du maquis dans le Morvan, qui fut intégré à l’armée active. Cet engagement militaire le conduisit jusqu’en Autriche, dans le Tyrol. Il participa aussi à divers combats contre l’armée allemande.

Démobilisé, il commença sa vie professionnelle dans une entreprise de travaux publics à Dunkerque (Nord), où il adhéra à la CGT. Le 10 juillet 1946, il devint cheminot sur la ligne de banlieue Paris-Sud-Est-Veneux-les-Sablons comme facteur aux écritures dans le service Exploitation. Puis il fut commis Téléphone, commis Trafic, affecté au centre comptable de Melun, où il finit sa carrière comme sous-chef de bureau en 1981.

Adhérent de la CGT dès son entrée à la SNCF, il poursuivit en quelque sorte son précédent engagement. C’est à son arrivée à Melun, en juin 1950, qu’il devint vraiment militant. Il accéda rapidement au poste de secrétaire général du syndicat et eut des responsabilités dans les structures régionales, au titre de la représentation du service Exploitation. Il fut aussi présent dans les organismes interprofessionnels Union locale et Union départementale.

Membre puis président de la commission de contrôle financier de la Fédération CGT des cheminots, il en présenta les travaux aux congrès. Sur le plan fédéral, il fut membre, pendant plusieurs années, de la Section technique nationale Exploitation.

Militant actif de l’Association républicaine des cheminots anciens combattants (ANCAC), il présida la commission de contrôle financier nationale. Il resta présent dans les organismes de direction jusqu’en 1996.

Militant du Parti communiste, il fut à plusieurs reprises candidat aux élections municipales de Melun.

Marié en 1946, il est père de trois filles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6913, notice MORIZOT Robert par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 10 septembre 2009.

Par Pierre Vincent

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — La Tribune des cheminots, 1978. — Notes de Jean-Pierre Bonnet. — Renseignements communiqués par le militant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable