QUENTIN Léon, Paul

Né le 4 janvier 1845 à Laval (Mayenne) ; demeurant à Paris ; horloger ; communard.

Il était célibataire. Il fut, pendant le Siège, caporal au 205e bataillon de la Garde nationale et élu sergent fin mars 1871 ; le 26, il donna son adhésion à la Commune de Paris en votant pour son établissement ; dans son bataillon, il fut successivement choisi pour président et pour assesseur dans deux réunions ayant pour objet des nominations de sous-officiers et de délégués ; le 29 avril, il alla à Issy ; il déserta le 2 mai quand la résistance ne fut plus possible et fut fait prisonnier le jour même.
Condamné, le 18 janvier 1872, par le 20e conseil de guerre, à cinq ans de bannissement, il se réfugia en Suisse et y exerça son métier d’horloger ; il fut gracié le 20 décembre 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69139, notice QUENTIN Léon, Paul, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 mai 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/734, S 72, n° 604. — Arch. PPo., B a/431. — Sans doute Quentin Léon, Paul s’identifie-t-il à Quentin Louis, Paul, condamné le même jour à la même peine (Arch. Nat., BB 24/867, dossier vide).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément