QUÉRO Joseph, François

Né le 8 mai 1834 à Nantes (Loire-Inférieure) ; chapelier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Pendant le 1er Siège, il fit partie des tirailleurs des Ternes ; ce corps ayant été licencié fin mars 1871, il entra dans la 4e compagnie de marche du 159e bataillon fédéré ; peu après, il était nommé sergent. Il fit une sortie au Mont Valérien le 2 avril ; il passa une semaine à Asnières, dans la première quinzaine d’avril. Il aurait quitté son bataillon le 19 mai et fut arrêté le 28, rue Haxo.
Il était signalé comme ivrogne. Condamné, le 15 février 1872, par le 14e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, il arriva à Nouméa le 9 février 1873. Il obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879 et rentra par le Var.

Il demeurait à Paris. Marié, père de deux enfants, il vivait séparé de sa femme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69146, notice QUÉRO Joseph, François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 mai 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/755. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément