RABEUF Alphonse

Né le 9 juillet 1833 à Cosne-sur-Loire (Nièvre) ; demeurant à Paris, 16, rue de Chalon (XIIe arr.) ; entrepreneur de peinture ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il était sergent-instructeur à la 7e compagnie sédentaire du 56e bataillon de la Garde nationale. Au début de la Commune de Paris, il fut nommé capitaine de la même compagnie. Il prit part à la sortie du 2 avril 1871 et alla à Issy ; le 3, il revint à Paris et fit du service intérieur. Il rentra chez lui, définitivement, le 24 mai, et se cacha.
On ne recueillit pas sur lui de mauvais renseignements : habitudes paisibles, mais sa moralité « n’est pas exempte de reproche » (selon la police). Condamné, le 11 décembre 1871, par le 3e conseil de guerre, à la déportation simple, il vit sa peine commuée le 19 juin 1872, en cinq ans de détention. À Clairvaux, sa conduite laissait à désirer, mais elle devint bonne après son transfert à Belle-Île, le 13 octobre 1875. Il obtint la remise du reste de sa condamnation le 1er septembre 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69189, notice RABEUF Alphonse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 mai 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/751.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément