RAVEL Jean-Baptiste

Né vers 1819 ; mineur ; gréviste à La Ricamarie en 1869.

Il était marié, père de quatre enfants dont deux en bas âge en 1869, soutien de son père et de sa mère dans le dénuement.
Militant très actif durant la grève des mineurs de La Ricamarie (Loire), en juin 1869, il se distingua dans « la chasse aux renards » et fut, avec son fils et son gendre, parmi les plus ardents à faire appel à la foule quand le capitaine Gaussereau voulut emmener des mineurs prisonniers à Saint-Étienne. Ravel contrôlait toutefois la portée des gestes des mineurs et c’est ainsi qu’il fit libérer deux non-grévistes que des excités obligeaient à boire, à genoux, l’eau sale d’une auge, pendant qu’une vieille femme leur tirait les oreilles.
Ravel fut condamné à sept mois de prison par le tribunal correctionnel de Saint-Étienne, puis amnistié, le 14 août, avec Durand J.B., Rondet M. et quelques autres.
Voir Chevalier, Fejoz J.Ph., Landon, Martello, Teste. Voir également Micol.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69342, notice RAVEL Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 mai 2020.

SOURCE : L’Éclaireur de Saint-Étienne, août 1869.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément