RAYMOND Louis

Tisseur ; demeurant, rue du Chariot-d’Or, à Lyon ; participant à la Commune de Lyon.

Le 8 avril 1871, il présida, salle Valentino, à Lyon, une réunion de partisans de la Commune de Paris. Le 1er mai, il fit partie des cinq membres de la commission exécutive de la Commune (Blanc G., Drevet J., Guittat L., Pochon M.A., Raymond L.) qui siégea à la mairie de la Croix-Rousse et tenta en vain d’organiser la résistance.
Le conseil de guerre de Lyon le condamna par contumace, le 13 décembre 1871, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Réfugié à Genève, il fut gracié le 24 mai 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69375, notice RAYMOND Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 mai 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/867. — Arch. Dép. Rhône, série R, Conseil de Guerre de 1871, liasses A et A à D. — J. Guillaume, L’Internationale, t. II, p. 147. — L. Descaves, Philémon..., op. cit. p. 67.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément