REBECCHI Jean, Hippolyte, écrit par erreur REBECKI

Par Jean Maitron

Né le 4 mai 1847 à Nevers (Nièvre) ; ouvrier chapelier à Paris ; communard.

Jean Rebecchi et non Rebecki car il n’est pas d’origine polonaise.
Fils de Jacques Rebecchi, forgeron et de Gabrielle Coquelard, né le 4 mai 1847 à Nevers (Nièvre) ; ouvrier chapelier à Paris.

Simple garde, à la fin du 1er Siège et sous la Commune, au 67e bataillon, Rebecki fut nommé par Ramaix sous-lieutenant dans l’armée qui devait être constituée dans la Nièvre.

Rebecki reçut 60 F à son départ de Paris, au début de mai, et arriva à Nevers où il assista à quelques réunions clandestines tenues au café de la Paume. Il se rendit ensuite à Cosne, Clamecy, Sancerre. Il fut arrêté le 13 août.

Le 3e conseil de guerre le condamna, le 9 juillet 1872, à cinq ans de détention. Il n’avait encouru antérieurement aucune condamnation, mais le commissaire de police des Quinze-Vingts et son propriétaire avaient fait sur son compte des rapports défavorables.

Il était célibataire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69392, notice REBECCHI Jean, Hippolyte, écrit par erreur REBECKI par Jean Maitron, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 mai 2020.

Par Jean Maitron

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/765, n° 7634 (dossier Courot). — Notes de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément