REPLAN Eugène, Édouard

Teneur de livres à Paris ; adhérent de l’AIT ; communard.

Eugène Replan (parfois écrit Replant) servit comme garde à la 1re compagnie du 102e bataillon pendant le Siège. Membre de la commission municipale du XIIIe arrondissement (sept.-oct. 1870), il habitait 81, rue de Lourcine. Il était aussi membre du Club démocrate socialiste du XIIIe arr. de Paris, qui adhéra en bloc à l’Internationale le 25 novembre 1870.

Sous la Commune de Paris, il fut caissier principal à la préfecture de police. Le 22 mai 1871, il remit à Théophile Ferré la somme de 6 000 F et le 24 mai, il gagna la mairie du XIe arr. en emportant dans un drap ce qui restait de la caisse de la Préfecture.

Ayant réussi à échapper à l’arrestation, il se réfugia à Londres et à Jersey.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69556, notice REPLAN Eugène, Édouard, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 mai 2020.

SOURCES : Arch. PPo., listes de contumaces et listes d’exilés. — Dict., t. IV, p. 50. — Notes de Louis Bretonnière et de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément