REVERSÉ Clément, Félix

Né le 12 août 1831 à Charmont-en-Beauce (Loiret) ; demeurant à Paris, 192, avenue de Choisy (XIIIe arr.) ; lampiste à la compagnie des omnibus ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire, père de deux enfants ; il vivait en concubinage depuis dix-huit ans.
Pendant le 1er Siège, il appartint au 101e bataillon de la Garde nationale, puis à un bataillon formé avec des employés de la compagnie des omnibus. Après le 18 mars 1871, il rentra dans la 2e compagnie sédentaire du 101e bataillon.
Condamné, le 21 mai 1872, par le 20e conseil de guerre, à la déportation simple, il arriva à Nouméa le 9 août 1874. Il vit sa peine commuée, le 24 janvier 1878, en sept ans de détention, et obtint la remise du reste le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69583, notice REVERSÉ Clément, Félix, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 mai 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/778. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable