RHEIMS

Communard

Avec H. Garoste, L. Lafitte, J. Manier, J. Rama et Maria Verdure, il fut délégué, le 26 mars 1871, par la société « L’Éducation nouvelle », auprès de la Commune de Paris afin de demander que l’instruction soit laïque, gratuite et obligatoire.
Rheims, qui avait dirigé en 1853 une institution d’enseignement, était franc-maçon, membre de la loge « L’Écossaise 133 », par la suite « La Justice » — Voir Thirifocq E. En 1871, il habitait, 33, rue d’Hauteville, Xe arr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69627, notice RHEIMS, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 mai 2020.

SOURCES : J.O. Commune, 2 avril 1871. — M. Dommanget, l’Enseignement [...] sous la Commune, op. cit., p. 24 et n. 32.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément