MUNCH Georges, Emile [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella, René Gallissot

Né le 29 novembre 1900 à Oran (Algérie) ; cheminot à Perrégaux [Mohammadia] (Algérie) ; syndicaliste CGTU puis CGT ; communiste.

Georges Munch était le fils de Georges Munch, né à Guevenatten (Haut-Rhin), agent de police, et de Celestina Prats, sans profession.

Il était, semble-t-il, le dernier d’une fratrie de 7 : Auguste (1886), Eugène (1888), Alice (1891), Albert (1893), Marcel (1895), Suzanne (1899).

Il se maria le 21 octobre 1922 à Oran avec Jeanne, Léonie Roth.

En 1932, selon la police, Georges Munch, frère de Marcel Munch*, est à la fois le trésorier du syndicat CGTU des cheminots de Perrégaux et le trésorier du rayon communiste. Il est interné dans les camps sous Vichy. Libéré en 1943, il relance la CGT au dépôt de Perrégaux qu’il représente à la commission exécutive des syndicats confédérés d’Algérie (CGT). En 1947, il est encore membre de la commission exécutive de l’Union CGT d’Oranie, et en 1951, trésorier de l’Union locale CGT de Perrégaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6984, notice MUNCH Georges, Emile [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, René Gallissot, version mise en ligne le 31 décembre 2013, dernière modification le 2 janvier 2014.

Par Louis Botella, René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat., Paris, F7 13 130. — Arch. Wilaya Oran. — Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Oran 307, Etat civil Oran. — A. Moine inDéportation et Résistance en Afrique du Nord, 1939-1944, éd. Sociales, 1972.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément