ROBIN Léopold

Né le 29 mai 1812 à Saint-Amour (Jura) ; demeurant à Paris, 53, rue Richard-Lenoir (XIe arr.) ; marbrier ; communard, mort en détention.

Il était marié, père de deux enfants. Il reconnut avoir été condamné en 1825 à un an de prison pour vol (la condamnation ne figure pas sur l’extrait du casier judiciaire).
Ancien sous-officier de l’armée, il avait été nommé sergent à la 7e compagnie sédentaire du 190e bataillon de la Garde nationale pendant le 1er Siège, et il continua son service sous la Commune de Paris. Au début d’avril 1871, il fut nommé sous-lieutenant. On l’arrêta le 28 mai rue de la Folie-Regnault (XIe arr.).
Condamné, le 27 janvier 1872, par le 2e conseil de guerre, à la déportation simple, il vit sa peine commuée, le 26 mars 1873, en cinq ans de détention, puis réduite à quatre ans le 16 janvier 1875.
Il mourut le 12 janvier 1875 à la maison d’arrêt de Belle-Île-en-Mer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69896, notice ROBIN Léopold, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 juin 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/786. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément