ROCHE Augustin, Marius

Né le 13 mars 1847 à Marseille ; employé de commerce — ou comptable ; communard.

Il était célibataire ; il « a fait une partie de ses études » et, incorporé au 59e de ligne, fut libéré le 8 mars 1866, après avoir fait campagne en Italie.
Il fut, pendant la guerre, sergent-major au 109e d’infanterie et, le 18 mars 1871, resta à Paris ; il fut officier-payeur au 1er bataillon des francs-tireurs du XIIe arr.
On l’accusa de pillages, et il fut condamné par contumace, le 29 juillet 1873, par le 3e conseil de guerre, à dix ans de travaux forcés et dix ans de surveillance. Le 29 septembre 1875, il fut condamné dans la Seine à six mois de prison pour abus de confiance ; il repassa alors en jugement pour son action durant la Commune et, le 22 novembre 1875, le 3e conseil de guerre le condamna à dix ans de travaux forcés et à dix ans de surveillance, plus 200 f d’amende et la privation des droits civiques et militaires ; il obtint la remise de sa peine en 1880 et rentra par le Navarin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69931, notice ROCHE Augustin, Marius, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 juin 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/819, BB 27, et H colonies 225. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2110). Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément