ROCHE Joseph [ROCHE Louis, Joseph]

Né le 18 juin 1834 à Grenoble (Isère) ; compositeur typographe ; adhérent de l’AIT ? ; communard.

Joseph Roche était compositeur typographe. Pendant la Commune, il abitait à demeurant à Paris, 191, rue Lafayette, Xe arr. Veuf à la fin du Siège, se remaria le 16 novembre 1872 à Grenoble où il était employé dans une imprimerie ; il était père d’un enfant.
Sergent au 1er bataillon de la Garde nationale, pendant la Commune de Paris ; le 4e conseil de guerre le condamna par contumace, le 22 septembre 1874, à la déportation simple. Il n’avait subi auparavant aucune condamnation.
Était-il affilié à l’Internationale ? À cette question les auteurs du rapport ont répondu par un point d’interrogation. Sans doute est-ce lui qui, en tant que membre de la section Hôpital Saint-Louis de l’Association Internationale des Travailleurs, signa le manifeste contre la guerre adressé aux travailleurs de tous pays, en juillet 1870 (cf. Dict., t. IV, p. 56).
Il vécut réfugié à Genève où il fut d’abord directeur de l’imprimerie coopérative, puis employé chez un patron. Il fut gracié le 27 novembre 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article69935, notice ROCHE Joseph [ROCHE Louis, Joseph], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 juillet 2020.

ŒUVRE : Il fut un des signataires de la brochure Les Proscrits français et leurs calomniateurs..., 38 p., imprimée à Genève par A. Alavoine en 1880. Cette brochure se trouve à l’IFHS (fonds Claris).

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/860 A, n° 3922. — L. Descaves, Philémon, vieux de la vieille,, Paris, 1913.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément