NATTER Jules

Par Louis Botella

Cheminot en Algérie ; syndicaliste FO.

Visiteur au service du Matériel et membre du syndicat FO des cheminots de Boghari (Algérie), Jules Natter participa en 1954 au congrès de l’Union d’Algérie. Il fut élu en novembre 1955 membre du conseil d’administration de cette union et prit part, en juin 1956 à Mulhouse, au congrès de sa fédération.

À la tribune, il indiqua que ses grands-parents, Alsaciens d’origine, avaient opté pour la France en 1871 et avaient émigré en Algérie, à 35 km de Sétif. Il s’éleva avec force contre les déclarations sur l’Algérie de Robert Bothereau, secrétaire général de la CGT-FO, devant le comité confédéral national de cette organisation tenu à Amiens, au printemps de la même année. Pour lui « abandonner l’Algérie, c’est abandonner la France... Trop d’erreurs ont été commises dans le passé qu’il est temps de réparer. Les syndicats FO d’Algérie donnent l’exemple dans leurs rangs d’une authentique union entre Musulmans et Européens... »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7017, notice NATTER Jules par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 4 avril 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Rail syndicaliste, avril 1954, janvier, juin 1956. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit.Le Rail algérien, organe de l’Union FO des syndicats de cheminots d’Algérie, octobre 1953 (BNF GR FOL-JO-6893).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément