ROUSSET Jean

Né à Saint-Brice-sur-Vienne (Haute-Vienne) vers 1837 ; il résidait à Limoges (Haute-Vienne), 18, rue Aigueperse ; journalier ; communard ?

Il fut condamné, le 8 juin 1871, par le conseil de guerre de la 11e division, à cinq ans de détention, à la dégradation militaire et à vingt ans de surveillance pour désertion en présence de l’ennemi ; s’agissait-il de désertion pure et simple, ou de participation à un mouvement insurrectionnel ? Par décision du 18 décembre 1880, en vertu de la loi d’amnistie, la surveillance fut levée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70275, notice ROUSSET Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juin 2020.

SOURCE : Arch. Dép. Haute-Vienne, M. 3201.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément