ROUZÉ Jules

Communard

Il était le fils de René, Émile, Constant Rouzé. En 1871, il était garde au 102e bataillon fédéré.
Condamné par contumace, le 29 mai 1873, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la privation des droits civiques, il obtint la remise de sa peine en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70330, notice ROUZÉ Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 juin 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 4e conseil (n° 1057). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément