ROY François, Eugène

Né le 21 mai 1837 à Entrains-sur-Nohain (Nièvre) ; demeurant à Vincennes (Seine) ; tailleur de pierre ; communard.

Il était marié, sans enfant. Pendant le 1er Siège, il appartint au 200e bataillon de la Garde nationale. Il travailla après l’armistice puis reprit le service dans le courant d’avril 1871 et entra à la 2e compagnie du 99e bataillon. Le 3 mai, il était élu lieutenant. Il occupa le fort de Vincennes jusqu’à l’évacuation. « C’est lui qui a arrêté à Vincennes le commissaire de la Commune, Viollet, qui voulait faire sauter le château ».
Les renseignements sur lui étaient très bons : « Excellent ouvrier, il a toujours eu une conduite exempte de tous reproches » ; attestations favorables de l’abbé de Kervéguen, aumônier de la place de Vincennes. Condamné, le 13 juin 1872, par le 3e conseil de guerre, à un an de prison, il obtint la remise du reste de sa peine le 8 octobre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70345, notice ROY François, Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 juin 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/759, n° 6275.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément