ROYER Jean

Né le 28 juin 1851 à Augny (Moselle) ; demeurant à Paris, 31, rue de la Fidélité (Xe arr.) ; journalier ; communard.

Il était célibataire. Il s’était enrôlé fin mars ou au début d’avril 1871 dans la 3e compagnie de marche du 222e bataillon fédéré. Il abandonna ce bataillon par la suite et se fit incorporer dans le génie auxiliaire. Il fut blessé le 22 mai, sur la barricade de la place Clichy, par un éclat de pierre qui lui creva l’œil droit ; on l’arrêta à l’ambulance de la rue Brochant (XVIIe arr.).
Condamné, le 25 mars 1872, par le 25e conseil de guerre, à cinq ans de détention, il vit sa peine commuée le 31 mai 1873, en trois ans de prison, avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70365, notice ROYER Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 juin 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/788.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément