ROYER Louis (ou Roger ?), dit Carlin

Né vers 1840 ; maréchal-ferrant à Dordives, arr. de Montargis (Loiret) ; sympathisant de la Commune de Paris.

Il était veuf, père d’un enfant. Royer est prénommé Roger selon la Gazette des Tribunaux.
Le 30 avril 1871, jour des élections municipales, Royer, aidé de quelques amis, empêcha l’ouverture du scrutin sous prétexte « que les élections étaient inutiles, que les conseillers sortants étaient bons et qu’ils ne voulaient pas qu’on les remplace ». Le lendemain, 1er mai, le « haillon rouge » fut hissé place de la mairie et plusieurs coups de feu tirés pour rendre les honneurs. Aucun cri ne fut poussé, mais, huit jours plus tôt, des affiches « provenant de l’infâme Commune de Paris » avaient été apposées sur les murs. Des drapeaux rouges furent, au même moment, arborés à Montargis, et, en Seine-et-Marne, à Château-Landon, Nemours et Souppes-sur-Loing.

Douze manifestants de Dordives furent condamnés, le 6 juillet suivant, par le tribunal correctionnel de Montargis : Balançon Th., Bellamy L., Driard V., Farges A., Faucon E., Lucas V., Point L., Point P., Poisson A., Royer L., Saugrain Ch., Simon F. Deux prévenus : Martin et Michot, avaient été acquittés.
Royer fut condamné à quinze mois de prison et 500 F d’amende. Il n’avait encouru antérieurement aucune condamnation.

Le 18 juillet 1871, les douze condamnés, dans une lettre adressée à Thiers, déclarèrent, en exprimant leurs regrets, qu’ils avaient voulu planter un drapeau tricolore, mais qu’un tel drapeau leur ayant été refusé, ils avaient « imaginé d’y suppléer en empruntant un vieux rideau de fenêtre, haillon plutôt multicolore que rouge ». Point Pierre, Driart et Simon, ne sachant signer, apposèrent une croix au bas de la lettre.
Voir Potdevin P.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70369, notice ROYER Louis (ou Roger ?), dit Carlin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 janvier 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/726 et C 2884. — Gazette des Tribunaux, 12 juillet 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément