ROZWADOWSKI Joseph

Né le 1er novembre 1846 à Turzerogi (Pologne) ; il demeurait à Gentilly (Seine) et habita également 78, rue Vaneau, Paris, VIIe arr. ; militant de l’AIT ; chef d’état-major de Wroblewski sous la Commune.

Wroblewski — Voir ce nom — s’attacha ce compatriote le 17 avril 1871 ; il eut d’abord grade de chef de bataillon du génie, puis de colonel à partir du 4 mai ; les accusations affirmèrent sa présence à l’Élysée, à Gentilly, au Petit-Vanves, à Bicêtre, mais ne purent préciser la nature exacte de sa participation à la Commune.
Il serait parvenu à s’échapper en passant par Saint-Denis alors aux mains des Allemands, et par sa Pologne natale et la Galicie, il aurait rallié l’Angleterre, où, durant l’exil, il enseigna le français au collège de Brighton. Le 17e conseil de guerre l’avait condamné par contumace, le 30 août 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; lorsque sa peine lui fut remise le 24 mai 1879, il se vit notifier en même temps un arrêté d’expulsion. À Londres, « mêlé activement au mouvement socialiste », il collabora avec Marx — il appartint, en 1872, au conseil général de l’Internationale — et fit partie de l’Association des réfugiés polonais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70382, notice ROZWADOWSKI Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/865, n° 6772. — K. Wyczanska, Polacy W Komunie..., op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément