SABAU Louis, Léon

Né le 6 janvier 1837 à Saint-Omer (Pas-de-Calais) ; imprimeur lithographe ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fils de Joseph Sabau et d’Adélaïde Brune, Louis Sabau était imprimeur lithographe.
Il était marié, sans enfant. Ancien soldat au 23e régiment d’infanterie, il avait reçu un certificat de bonne conduite.
Pendant le 1er Siège, il appartint au 79e bataillon de la Garde nationale. Il était fourrier, d’après certaines pièces du dossier ; il avait également signé comme sergent-major ; il nia. On l’arrêta le 23 mai 1871 ; les renseignements recueillis sur lui étaient bons, d’après le commissaire de police du quartier de Clignancourt (XVIIIe arr.), mais il avait des opinions très exaltées.
Condamné, le 12 mars 1872, par le 8e conseil de guerre, à la déportation simple, il vit sa peine commuée le 25 juillet 1872 en cinq ans de prison avec privation des droits civiques ; il arriva à Nouméa le 2 novembre 1872 (sa commutation de peine survint alors qu’il était en mer). Il rentra en 1877 par le Navarin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70437, notice SABAU Louis, Léon, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 juillet 2020.

SOURCES : ANOM registre matricule H3361 [en ligne]. - Arch. Nat., BB 24/751 et BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément