SAINT-DENIS Charles, Casimir, Jacques

Né le 4 novembre 1829 à Lisieux (Calvados) ; tourneur-mécanicien ; membre de la section de Lisieux de l’Internationale.

Selon Testut, Charles Saint-Denis s’affilia à la section en 1869 (d’après un rapport du 30 avril 1873, dossier BB 24/789, il n’aurait adhéré qu’en 1871). Après la Commune, Saint-Denis adhéra à nouveau, en septembre 1872, et aurait recruté deux adhérents, un certain Guillaume qui réussit à se soustraire aux recherches et un autre demeuré inconnu. Saint-Denis, ayant été dénoncé, comparut le 4 février 1873, avec huit autres prévenus, devant le tribunal correctionnel de Lisieux, et fut condamné à quatre mois de prison, 50 f d’amende, cinq ans de surveillance et solidairement aux dépens (Voir Duhamel).
« Représenté comme un ouvrier très honnête et très laborieux » — au dossier figurent une dizaine de lettres de camarades de travail, d’employeurs et du maire de Lisieux — Saint-Denis avait dirigé la société coopérative « La Lexovienne » et géré ses affaires avec intelligence et probité. Il présenta le 15 mars un recours en grâce. Sa famille était alors menacée par la misère, le débit de boissons que tenait sa femme ayant été fermé par arrêté préfectoral.
Le 14 mai suivant, Saint-Denis fut gracié et bénéficia de la remise de l’amende et de la surveillance. Un télégramme officiel du 24 mai (dossier BB 24/789) indique qu’il y a eu erreur : la grâce ne concerne pas la prison.
Il était marié, père de trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70481, notice SAINT-DENIS Charles, Casimir, Jacques, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/789, n° 1998. — Arch. PPo. B a/439. — Le Lexovien, 5 février 1873. — Le Journal de Lisieux, 8 février 1873. — Le Pays, 11 février 1873.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément