SAINTOZ Adolphe, Jules (ou SAINTOT Adolphe)

Né le 12 octobre 1831 à Vassincourt (Meuse) ; communard, mort des suites de ses blessures.

Marié, sans enfant ; sous-lieutenant. Avec Chatelain, Delong, Filleau de Saint-Hilaire, Richard H. et Roberjot, il constituait le corps des officiers des Vengeurs de Paris, fin mars 1871 (4e réformation), et avait le grade de capitaine.
Il fut amputé du bras droit à la suite d’une blessure reçue aux combats de Neuilly, puis mourut à l’ambulance des Champs-Élysées le 8 mai 1871. Il fut néanmoins condamné par contumace, le 29 juillet 1873, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70499, notice SAINTOZ Adolphe, Jules (ou SAINTOT Adolphe), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2586). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Murailles... 1871, op. cit., 24 mars 1871. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément