NEVEU Henri, Victor

Par Marie-Louise Goergen

Né le 14 avril 1914 à Château-du-Loir (Sarthe), mort le 20 décembre 1999 à Caen (Calvados) ; électricien cheminot ; résistant ; syndicaliste CGT et communiste du Calvados.

Henri Neveu, à droite sur la photo (collection particulière) par Jean Quellien
Henri Neveu, à droite sur la photo (collection particulière) par Jean Quellien

Henri Neveu était le fils d’un journalier.
Fin novembre 1941, il fut contacté par l’intermédiaire de Barthelemy par un responsable régional clandestin du Front national pour entrer dans la Résistance (probablement Gilbert Pineau). Courant décembre 1941, il fut à nouveau contacté par Joseph Étienne (Jean), responsable départemental clandestin, pour participer à la Résistance au centre ferroviaire de Caen (Calvados).
À partir de 1942, il forma plusieurs groupes du FN au dépôt, chez les roulants, à la gare et à la Voie de Caen. Selon ses propres déclarations, parmi les actions qu’il mena, figuraient la fourniture de cartes d’alimentation aux clandestins, le convoyage de tracts et de journaux, la fourniture de fausses cartes d’identité aux réfractaires au STO, l’hébergement et le ravitaillement de clandestins, la détention de plastic, des contacts avec les membres du réseau, etc.
Arrêté par la police allemande le 8 décembre 1943, il fut incarcéré à la maison d’arrêt de Caen, puis libéré le 14 janvier 1944, faute de preuves.
Il reprit le contact en février 1944 avec André Masson dit Hector, nouveau responsable départemental du FN clandestin, et continua ses activités de résistant jusqu’au débarquement de juin 1944.
Après le 6 juin 1944, réfugié à la Brasserie Saingt, il garda le contact jusqu’au 13 juillet 1944, avec Augé chef de gare de l’OCM qui était resté avec son chef d’arrondissement Exploitation Laurent dans le blockhaus des arrondissements en gare de Caen.
Adhérent du PCF à partir des années 1940, secrétaire du secteur de Caen en 1954, Henri Neveu fut ensuite secrétaire adjoint du secteur des cheminots CGT de 1956 à 1964 au moins. De 1953 à 1964 au moins, il fit également partie du comité fédéral PCF du Calvados.
En 1962, il était membre de la commission administrative de l’Union départementale CGT du Calvados.
Il s’était marié le 16 octobre 1946 avec Andrée Patry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7050, notice NEVEU Henri, Victor par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 novembre 2016.

Par Marie-Louise Goergen

Henri Neveu, à droite sur la photo (collection particulière) par Jean Quellien
Henri Neveu, à droite sur la photo (collection particulière) par Jean Quellien

SOURCES : Comités fédéraux du PCF. — Renseignements réunis par Henri Neveu et communiqués par Evelyne Maine-Opezzo.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément