SAMUEL Pierre (ou Jean-Pierre)

Né le 5 mars 1834 à Rombas (Moselle) ; marchand des quatre-saisons ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Ancien soldat au 4e régiment d’artillerie, il avait été libéré en 1860 avec un certificat de bonne conduite.
Pendant le Siège, il se trouvait dans l’artillerie de la Garde nationale ; sous la Commune de Paris, à partir de la mi-avril 1871, il reprit du service dans la XIIIe légion et alla au fort d’Ivry.
Les renseignements sur lui n’étaient pas mauvais, d’après le commissaire de police de Gentilly. Condamné, le 3 janvier 1872, par le 7e conseil de guerre, à la déportation simple, il vit sa peine commuée le 25 novembre 1872, en cinq ans de bannissement, puis remise le 14 juin 1876 avec dispense de la surveillance de la police. Arrivé en Belgique au début de 1873, il se fixa à Bruxelles où il habitait rue des Quatre-Bras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70576, notice SAMUEL Pierre (ou Jean-Pierre), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/743. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté, n° 261189 (en 1880) : Samuel exerça le métier d’ouvrier imprimeur, selon ce dossier.— F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément