SAURON Jean

Né aux environs de 1832 ; communard, probablement fusillé pendant la Semaine sanglante.

Marié, père d’un enfant, Jean Sauron était employé du gaz. Capitaine d’habillement à la IIe légion fédérée et délégué au Comité central, le 5e conseil de guerre le condamna par contumace, le 3 décembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la privation des droits civiques ; il fut amnistié le 24 mai 1879. En réalité, il « aurait été fusillé lors de l’entrée des troupes » (fin mai 1871).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70668, notice SAURON Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/861 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 5e conseil. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément