SAVIO Pier, Luigi

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 31 décembre 1837 ; italien ; marchand de vins ; communard.

Pier Savio servit dans l’armée du Piémont à partir de 1859, faisant toutes les campagnes jusqu’en 1866, et y atteint le grade de sergent-major en 1861. Il s’installa à Paris comme marchand de vins, 16, rue du faubourg du Temple (IIIe arr.) puis 7, rue Bouchardon (Xe arr.).
Pendant le Siège de Paris, il fut élu lieutenant puis capitaine dans la 6e compagnie du 238e bataillon de la Garde nationale de la Seine. Au début du mois d’avril 1871, il fut l’un des premiers à s’engager dans la Légion italienne formée à la caserne du Prince Eugène (elle deviendra le 269e bataillon fédéré) et fut élu capitaine de la 1ère compagnie le 6 avril. Il participa à la sortie de Vanves le 13 mai et fut accusé d’avoir pris part au pillage et à la mort des Dominicains de l’école Albert-le-Grand à Arcueil le 25 mai.
Condamné par contumace, le 31 décembre 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée par le 3e conseil de guerre, il se réfugia à Londres. Le 4 juillet 1871, avec Tibaldi il participa à la réunion hebdomadaire du Conseil général de l’Internationale, et précisément à la session au cours de laquelle fut démasqué le major Wolff, l’homme de confiance de Mazzini, qui était en réalité un espion bonapartiste. Peu de temps après, Savio retourna dans le Piémont. Sa peine fut remise en 1879, sous condition d’expulsion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70725, notice SAVIO Pier, Luigi par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 janvier 2019.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, Ly 94 et GR 8 J, 3e conseil 54 (1398). — Arch. Nat., BB 27.— Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Dép. Paris, D2R4 45 et 151. — Corrispondenza di Marx e Engels con italiani, 1848-95, a cura di G. Del Bo, Milano, 1964, p. 171.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément