SAVOYE Jules

Né le 8 septembre 1824 à Pontoise (Seine-et-Oise) ; mécanicien ; adhérent de l’AIT ? ; communard.

Il était marié, sans enfant. « Il a dû dire à un témoin qu’il faisait partie de l’Internationale ».
Il habitait, en 1871, 39, rue Nationale, à Paris, XIIIe arr.
Simple garde, durant le premier Siège, au 133e bataillon de la Garde nationale, il continua son service sous la Commune de Paris. Il monta des gardes à l’intérieur jusqu’au 20 avril 1871, puis ne fit plus aucun service pour raisons de santé (un certificat médical est joint au dossier).
Le 6e conseil de guerre le condamna, le 8 juin 1872, à cinq ans de détention ; la peine fut réduite à quatre ans le 16 janvier 1875. Antérieurement il n’avait encouru aucune condamnation, si ce n’est une amende pour délit de chasse en 1853.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70727, notice SAVOYE Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 juillet 2020.

SOURCE : Arch. Nat. BB 24/764, n° 7465.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément