SCHEER Antoine

Né le 12 avril 1843 au grand-duché du Luxembourg ; tailleur ; communard.

Sergent, pendant le Siège et sous la Commune de Paris, au 185e bataillon de la Garde nationale, il occupa pendant cinq semaines le fort de Bicêtre, puis trois jours la redoute du Moulin-Saquet, cinq jours la barricade de Villejuif, puis Gentilly, aux avant-postes de Cachan ; il fut blessé le 15 mai 1871.
D’après le commissaire de police du quartier du Jardin des Plantes (Ve arr.), les renseignements le concernant étaient bons. Son frère Bernard avait fait un recours en grâce le 17 mars 1875 ; il appartenait à la congrégation du Très-Saint-Rédempteur, Pittsburgh (USA) Condamné, le 18 mai 1872, par le 23e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, Scheer Antoine vit sa peine commuée le 7 décembre 1872 en cinq ans de détention ; il obtint la remise d’un an le 6 mars 1876.

Veuf, il n’avait pas d’enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70747, notice SCHEER Antoine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 juillet 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/764. — Jean Sorel, Le Luxembourg et la Commune, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément