SÉNÉCHAL Marcel, Adolphe

Né le 15 février 1829 aux Batignolles, Paris, XVIIe arr. ; il demeurait à Levallois-Perret (Seine) ; couvreur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, père de huit enfants. Pendant le 1er Siège et la Commune de Paris, il était simple garde au 136e bataillon à Levallois-Perret ; le 26 mars 1871, il arbora le drapeau rouge à la Mairie. Il affirmait n’avoir jamais subi de condamnation ; il était propriétaire de la maison qu’il habitait ; homme violent, il buvait et était ennemi de toute autorité. Après la prise de Levallois-Perret, il se retira aux environs de Nogent-sur-Marne (Seine) ; on l’arrêta le 15 août.
Il fut condamné, le 6 novembre 1871, par le 5e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques ; il arriva à Nouméa le 4 mai 1873. Il eut de bonnes notes en déportation ; il obtint la remise de sa peine le 1er mars 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70914, notice SÉNÉCHAL Marcel, Adolphe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/748, BB 27 et H colonies 100. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément