SENEZ François

Né le 2 avril 1828 à Tournay-en-Ardenne (Belgique) (selon ses dires, non confirmés par les registres de l’état civil) ; domicilié à Paris ; cordonnier ; communard.

François Senez s’était installé en France après s’être séparé de sa femme. Sous le Premier Siège, il s’enrôla dans la 2e Cie de marche du 161e bataillon de la Garde nationale. Il continua de servir sous la Commune de Paris, prit part à la sortie du 3 avril 1871 et occupa ensuite St-Ouen du 8 au 23 mai. Rentré à cette date dans Paris, il se rendit au Panthéon et à la grande barricade de la rue d’Enfer. Il prétendit ne pas y avoir fait usage de son arme. Il fut arrêté le 25 mai, rue de la Clef (Ve arr.), après qu’il se fut débarrassé de son équipement.
Il fut condamné le 1er avril 1872, par le 11e conseil de guerre, à dix ans de bannissement ; il fut gracié le 29 mai 1879, sous condition d’arrêté d’expulsion. Voir Zingé F.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70919, notice SENEZ François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/867. — Arch. Min. Aff. étrang. Belgique, 119 II.— F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985.— Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément