SEPTIER Léon

Né le 3 mars 1844 à Paris ; y demeurant ; sellier-gainier ; communard.

Il était marié, père de cinq enfants. Caporal-fourrier, puis fourrier au 53e bataillon de la Garde nationale pendant le 1er Siège, il passa, en janvier 1871, adjudant sous-officier au 254e bataillon. Après le 18 mars 1871, il conserva son grade et, à partir du 15 mai, il devint officier-payeur par intérim. Du 2 au 28 avril, il se trouvait au viaduc d’Auteuil et au Point-du-Jour ; le 8 mai, il alla au Petit-Montrouge, de là à la tour de Malakoff où il resta jusqu’au 19 mai ; à partir de ce jour, il ne fit plus aucun service.
Il fut condamné, le 19 janvier 1872, par le 13e conseil de guerre, à un an de prison et cinq ans de surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70929, notice SEPTIER Léon, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 juillet 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/743.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément