SILLY Louis

Né le 3 août 1848 à Palaiseau (Seine-et-Oise) ; demeurant à Paris, rue du Faubourg-du-Temple ; tonnelier ; communard.

Il était célibataire. Pendant la guerre, il fit partie du 9e bataillon de la garde mobile de la Seine. Licencié, il travailla, paraît-il, chez un oncle jusqu’au 7 ou 8 avril 1871. Il fut contraint, dit-il, d’entrer dans les chasseurs fédérés ; il resta quinze jours à la Grange-Ory, alla au fort de Montrouge, puis à Passy (XVIe arr.) du 19 au 22 mai ; il fut fait prisonnier au couvent de l’Assomption, au moment de l’entrée des troupes ; le 21 mai, il avait été blessé à un doigt par une balle.
Les renseignements recueillis sur son compte étaient bons. Condamné, le 6 mai 1872, par le 13e conseil de guerre, à un an de prison et à cinq ans de surveillance, il vit sa peine de prison maintenue le 25 novembre 1872, et les cinq ans de surveillance commués en cinq ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71029, notice SILLY Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 août 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/762.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément