SIMON Jean-Baptiste, Philippe

Ouvrier menuisier ; sympathisant de la Commune de Paris à Saint-Martin-d’Auxigny (Cher).

Demeurant à Paris qu’il quitta à l’époque de l’investissement. Sa femme étant originaire du Cher, ils vinrent s’installer dans ce département, à Saint-Martin-d’Auxigny. Le 30 avril 1871, sur la place publique de Saint Martin, Simon émit des propos injurieux à l’adresse du chef du pouvoir et des membres de l’Assemblée nationale. Arrêté et soupçonné d’être un émissaire de la Commune, il fut condamné par la cour d’assises du Cher à treize mois de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71069, notice SIMON Jean-Baptiste, Philippe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 janvier 2021.

SOURCE : Rapport du juge de paix du canton de Saint-Martin au procureur de la République, 8 juillet 1871, Arch. Nat., C 2882.

Version imprimable Signaler un complément