SORDET François

Né vers 1820 à Alteroy (?) (Saône-et-Loire) et domicilié dans son pays natal ; tourneur ; communard.

Il était marié. Il participa à la Commune de Paris et se réfugia à Luxembourg ; il entra à l’hospice de Luxembourg-Pfaffenthal le 22 mars 1873, et devait y mourir deux mois plus tard. Comme sa femme, Françoise Lejeune, il fut enterré civilement au cimetière des Bons-Malades.
Un monument a été érigé en 1874 dans ce cimetière, en souvenir d’Auguste Martin et de lui-même. L’inscription indique « citoyen français, décédé à l’âge de 53 ans le 19 mai 1873 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71187, notice SORDET François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 août 2020.

SOURCES : Jean Sorel, Le Luxembourg et la Commune, op. cit. — Carte postale éditée à l’occasion du 130e anniversaire de la Commune de Paris et de l’ouverture de l’exposition « Luxembourg-Paris-Luxembourg, 1871 » au Musée historique de la Ville de Luxembourg.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément